L’infrastructure d’information et de télécommunication de Rostekh a fonctionné sans faille à l’étape de groupe de la Coupe du monde 2018

НЦИ

L’infrastructure d’information et de télécommunication de Rostekh a fonctionné sans faille à l’étape de groupe de la Coupe du monde 2018

L'infrastructure d’information et de télécommunication mise en place par le Centre national d’informatisation (qui fait partie de la Corporation nationale Rostekh) pour le comité organisationnel de la Coupe du monde de football FIFA 2018 et les journalistes, a fonctionné sans faille pendant les matchs de l’étape de groupe qui ont eu lieu du 14 au 28 juin 2018. Le débit total de données transmises par les réseaux de communication fixe et mobile a dépassé 175 To. Les abonnés ont effectué plus de 2 millions d’appels, soit environ 45 mille appels par match. Près de 3.5 millions de minutes (plus de 6,5 ans) du trafic vocal ont été transmis par les réseaux mobiles.

Dans le cadre des prestations fournis aux organisateurs de la Coupe du monde, aux représentants de la FIFA, à l’organisme autonome à but non lucratif « Russie-2018 » et aux médias au cours des matchs de l’étape de groupe, le Centre national d’informatisation a lancé plus de 40 fonctionnalités et a créé une infrastructure de télécommunication susceptible d’assurer, notamment, la télédiffusion au format Ultra HD. En plus de la communication fixe, mobile et la radiocommunication numérique au format TETRA, le Centre national d’informatisation a assuré l’accès internet et ISDN, ainsi que l’alimentation électrique sans interruption pour les besoins des organisateurs.

«L’infrastructure sportive réalisée par la Corporation nationale a fonctionné sans faille et a permis de transmettre une quantité record de données. Pour cela, il a fallu effectuer un grand travail. Dans 230 sites dans 30 villes situées dans 17 régions de la Russie, la capacité du réseau optique par chaque ville a augmenté de trois fois, soit de 80 jusqu’à 240 gigabits/s. On a installé 13 stations terrestres de communication par sattelite, les réseaux de télévision par câble pour 5 mille panneaux de télévision ont été déployés aux stades, un système de traduction simultanée à distance en huit langues étrangères a été mis en place. Les résultats de ce projet ont une grande importance pour la vie de plusieurs de villes, de leurs habitants, du pays en entier et seront utilisés après la Coupe du monde pendant de longues années», – a annoncé le directeur pour les missions particulières de la Corporation nationale Rostekh Vassily Brovko.

Le débit total de données transmises du 14 au 28 juin par les réseaux de communication fixe et mobile pendant les matchs de l’étape de groupe de la Coupe du monde 2018 s’est élevé à 175 mille Go dont presque 92 mille de communication mobile. Les abonnés ont effectué plus de 2 millions d’appels d’une durée totale du traffic vocal transmis par les réseaux de communication mobile de 3.5 millions de minutes. 650 mille appels ont été réalisés grâce à la radiocommunication TETRA. Le nombre total d’heures de visionnage des réseaux de télévision par câble mis en place par le Centre national d’informatisation sur chaque stade, a dépassé 250 mille heures. En plus, le Centre national d’informatisation a assuré la tenue de 194 briefings, de conférences de presse avant et après-match, avec la traduction en quatre langues en moyenne. Le nombre de minutes du trafic de diffusion internationale a constitué 200 mille, soit 4 mille par match environ.

«Pendant l’étape de groupe de la Coupe du monde on a impliqué toutes les villes et les stades qui accueillaient les matchs sur le territoire de la Russie. En 15 jours en toute la Russie ont eu lieu 48 matchs. L’infrastructure mise en place par Rostekh par l’intermédiaire du Centre national d’informatisation, a supporté des charges importantes. Par comparaison, le volume total de données transmises par les réseaux de stades pendant tout le temps de la Coupe des Confédérations en 2017 a légèrement dépassé 57 To», – a noté le directeur général du Centre national d’informatisation Konstantine Solodoukhine.