Rostec assurera la communication pendant la Coupe du monde de football

Sport

Rostec assurera la communication pendant la Coupe du monde de football

 

Le Gouvernement a nommé la société publique Rostec comme unique exécuteur du projet de la création de l'infrastructure informatique de la Coupe du monde de football qui aurait lieu en Russie en 2018.

Rostec y travaille depuis novembre dernier : la société publique a commencé à élaborer un projet cohérent de développement de communication et d'informatique pour la préparation de la Coupe du monde. Il était prévu que la société Centre national d'informatisation (CNI), une filiale de Rostec, analyserait avant la fin de l'année 2015 l'état de l'infrasctructure déjà construite par les opérateurs de communication et établirait éventuellement des besoins supplémentaires. En avril 2016, le Centre national d'informatisation a estimé les coûts totaux pour la création de l'infrastructure informatique et de télécommunication.

Les travaux de communication et d'informatisation de la Coupe du monde avaient été initialement estimés à près de 6 milliards de roubles. Selon le quotidien Védomosti, le Ministre des Télécommunications, Nikolai Nikiforov, a évalué les coûts à 14,7 milliards de roubles. Pourtant, aujourd'hui Rostec est disposée à réduire ce montant à 11 milliards de roubles, selon Vassily Brovko, directeur des communications, de l'analyse et des études stratégiques de la société publique.

Le Centre national d'informatisation avait calculé le coût du projet sur la base des prix du marché pour les services et équipements, mais le gouvernement est disposé à allouer un montant inférieur, affirme Vassily Brovko. Selon lui, le coût du projet a été réduit grâce « aux combinaisons trouvées par Rostec et à l'unification de solutions d'ingénierie. »

En outre, Vassily Brovko souligne que la société publique a décidé d'utiliser en priorité les technologies russes et recourir aux technologies étrangères uniquement à défaut de leur équivalent russe. Le projet de la construction de l'infrastructure pour la Coupe du monde est un réel stimulant pour le développement des fournisseurs russes spécialisés en informatique.

Comme indiqué précédemment par le Ministre des Télécommunications, la Coupe du monde doit disposer de canaux de transmission des données, de systèmes de visioconférence, de communications fixe et mobile, de communications radio professionnelles, de communications par satellite et de télévision par câble.

Selon Vassily Brovko, tous les travaux et services feront l'objet d'appels d'offres. Les opérateurs de télécommunications seront également soumis aux appels d'offres. MegaFon a déjà exprimé son souhait de participer à la création de l'infrastructure de communication mobile pour la Coupe du monde. Selon des représentants de la Société, l'opérateur dispose déjà d'une expérience dans des solutions d'une telle envergure : il fut le partenaire de télécommunications des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi.

Photo : Vladimir Zadoumin