КAMAZ élargit ses contacts internationaux

KAMAZ

КAMAZ élargit ses contacts internationaux


Le Kurdistan irakien est intéressé par coopérer avec le Tatarstan et KAMAZ. Les représentants de l’autonomie, dirigés par le président de la direction de Korek Group Sirvan Barzani, ont visité la société durant leur visite d’affaires dans la république. 

Les invités accompagnés par le directeur général de KAMAZ Sergueï Kogoguine et les top-managers du fabriquant automobile ont été dans l’entreprise et dans le centre scientifique et technique de KAMAZ où ils ont vu la fabrication et plusieurs modèles de camions.

A la veille de la visite de Naberejnye Tchelny, la délégation a rencontré le président par intérim du Tatarstan Rustam Minnikhanov. Il a noté au cours des négociations que la région autonome kurde de l’Irak aujourd’hui se développe dynamiquement et réalise actuellement plus importants projets. « Le Tatarstan est intéressé par rétablir la coopération économique avec ses partenaires irakiens », – a indiqué Rustam Minnikhanov.

Il s’agit ici du début des livraisons sur le territoire de la région autonome de véhicules KAMAZ et d'hélicoptères de la famille Mi-8 et Mi-17. Sirvan Barzani a fait part de son intérêt pour mettre en place des relations d’affaires avec le Tatarstan : « Nous voulons découvrir le potentiel économique de la république. Nous espérons que cette visite deviendra le début d’une solide coopération mutuelle ».

L’année dernière Rustam Minnikhanov et Sergueï Kogoguine, au sein d’une délégation officielle, ont visité la ville d’Erbil où il y a eu une rencontre avec le premier ministre du gouvernement régional de la région autonome kurde d’Irak Netchirvan Barzani. Comme l’a indiqué alors le premier ministre, les camions KAMAZ sont déjà très connus en Irak.

«3500 véhicules ont été livrés ici en leur temps au titre du programme « Pétrole contre nourriture », - a souligné le premier ministre. C’est pour cela que selon lui il est censé que KAMAZ sorte à nouveau sur le marché de ce pays en commençant l’activité justement au Kurdistan.

Une délégation de la région autonome kurde de l’Irak a été également à l’Usine d’hélicoptères de Kazan, dans les raffineries de la république.