Rosoboronexport aide à restaurer les avions du temps de la guerre

Rosoboronexport aide à restaurer les avions du temps de la guerre

 

Rosoboronexport a aidé le musée central des Forces armées aériennes (Monino, oblast de Moscou) dans la restauration de six avions des années de la guerre. Les travaux sont dédiés aux 70 ans de la Victoire de la Grande Guerre Patriotique 1941-1945.

Il a été réalisé avec l’argent de Rosoboronexport des travaux de restauration du bombardier à long rayon d’action DB-3, du bombardier de front de vitesse SB, du bombardier piquant Pe-2, du bombardier de front Tu-2, ainsi que des bombardiers américains V-25 et А-20 livrés à l’URSS au titre du lend-lease.

Il est regroupé aujourd’hui dans le Musée central des Forces aériennes à Monino une collection unique de matériels montrant clairement toutes les étapes de développement de la construction nationale d’avions.

« L’énorme expérience accumulée par les générations de célèbres constructeurs permet encore aujourd’hui à la Russie de maintenir ses positions de leader dans la sphère de pointe de l’aviation. Nous sommes heureux d’apporter notre contribution dans la conservation des pièces exposées sans prix qui témoignent du travail et de l’exploit de dizaine de milliers de personnes et inspirent nos futurs constructeurs d’avion et aviateurs », – a indiqué le directeur général de Rosoboronexport Anatoli Isaïkine.

La société prévoit de continuer à aider le musée. En 2015, il sera réalisé la restauration du premier avion soviétique totalement en métal ANT-2, de l’avion de transport militaire Li-2, des chasseurs Yak-17 et MiG-21 BIS. Il est également prévu de travailler sur le chasseur britannique Sopwith « Triplane » qui en mai 1917 a été transmis pour des tests à la Russie et il est un des deux exemplaires conservés dans le monde.

La restauration du chasseur de front La-7, dans lequel l’aviateur As Ivan Kojedoub a combattu, sera terminée pour la fête de la Victoire au musée. L’avion, sans aucun doute, intéressera les amateurs d'aviation et d'histoire de la Grande Guerre Patriotique.



Bombardiers soviétiques restaurés avec le soutien de Rosoboronexport:

DB-3 – premier bombardier soviétique à long rayon d’action créé sous la direction de Sergueï Iliouchine. La production en série a commencé en 1936, il a été fabriqué en tout 6735 avions de toutes modifications, incluant DB-3F (Il-4). C’est notamment sur le DB-3 que les aviateurs de la flotte de la Baltique au nombre de 15 équipages ont bombardé pour la première fois Berlin dans la nuit du 8 août 1941. La série des attaques sur la capitale du Reich a continué jusqu’au 5 septembre et a eu une forte influence psychologique sur l’Allemagne.

SB (ANT-40) – premier bombardier soviétique de front élaboré par le bureau d’études A.N. Tupolev dont la fabrication a commencé en 1934. Il a été construit 6831 avions de toutes modifications. Les avions SB (bombardier de vitesse) ont participé à la Guerre civile en Espagne, aux combats à Khalkin-Gol et à la guerre finno-soviétique. Au début de la Grande Guerre Patriotique, l’aviation de bombardiers de front se composait de 94% des avions SB.

Pе-2 – bombardier piquant de front le plus massif de la Grande Guerre Patriotique. Il a été élaboré sous la direction de Vladimir Petlyakov. La production en série a commencé en 1940, il a été fabriqué plus de 11400 machines. Deux fois héros de l’Union Soviétique le général-major Ivan Polbine a imaginé pour le Pe-2 une utilisation tactique efficace appelée « tourniquet polbinski ». Quand le groupe de 9 avions sortait sur l’objectif, les chasseurs formaient un cercle et piquaient à tour de rôle en se couvrant l’un l’autre. Cela assurait une action du feu continue sur les petits objectifs bien protégés.

Tu-2 – avec l’ensemble de ses caractéristiques tactiques et techniques a été le meilleur bombardier de front soviétique de la Grande Guerre Patriotique. Il a été créé sous la direction d’Andreï Tupolev, l’avion a été fabriqué avec intervalle à partir de 1942. Suite à des difficultés dues à la guerre, il a été construit durant la guerre seulement 800 bombardiers mais après la guerre encore 2527. Le Tu-2 a été une sorte de « pont » entre l’aviation de bombardement à moteur et réactive. Il a été construit sur sa base le premier bombardier soviétique à réaction Tu-12.