Mitraillette Kalachnikov : 65 ans au service de la patrie

Mitraillette Kalachnikov : 65 ans au service de la patrie

 

Le consortium «Kalachnikov» fête ses 65 ans depuis le jour d’adoption de la mitraillette Kalachnikov. Le consortium fabrique aujourd’hui la quatrième génération de mitraillettes Kalachnikov appelée la centième série.

Par Ordre du Conseil des ministres de l’URSS du 18 juin 1949, la mitraillette Kalachnikov de modèle 1947 a été adoptée par l’Armée Soviétique. La production de masse de la mitraillette a été mise en place dans l’usine d’armes d’Ijevsk.

La simplicité et la fiabilité ont toujours été les caractéristiques supérieures de la mitraillette Kalachnikov. Dès les premiers jours l’article a passé des contrôles de solidité et il a été créé dans les années 60 une station de contrôle et de test où les tests de l’arme ont été passés à un nouveau stade technologique. Les mitraillettes sont testées à des températures radicales de +50 à -50 degrés, elles sont recouvertes d’une fine couche de poussière, elles sont jetées d’une hauteur d’un mètre cinquante et même après ces tests elles continuent à tirer.

En prenant en compte les besoins actuels des militaires encore à l’étape de la construction, nous créons justement l’arme qui sera demandée sur le marché

Directeur général du consortium «Kalachnikov» Alexeï Krivoroutchko

En 60 ans il a été fabriqué plus de 100 millions de mitraillettes Kalachnikov de différentes modifications. Elles sont adoptées dans l’armement de 50 armées étrangères. L’image de la mitraillette est utilisée dans les armoiries et les drapeaux d’une série de pays, et son influence sur la culture moderne est difficile à évaluer.

Le consortium «Kalachnikov» fabrique actuellement dix modifications parmi lesquelles l’АК-107 dans laquelle il est utilisé un système automatique équilibré permettant de diminuer le recul et par conséquent d’augmenter le groupage du tir. Il convient de noter que ces modèles ont été élaborés avec la participation directe de Mikhail Timofeevitch Kalachnikov.

Lors de l’élaboration de sa mitraillette, Mikhaïl Timofeevitch a régulièrement consulté des spécialistes militaires, des soldats et il a pris en compte leurs besoins et souhaits. Cela lui a permis de créer une arme fiable, simple et efficace, prêt à l’emploi dans n’importe quelles conditions.

«Le consortium réalise actuellement un travail actif d’interaction avec des administrations spécialisées, des unités spéciales et des conseillers militaires. Cela nous permet de prendre en compte  les besoins actuels des militaires à l’étape de la construction de nouveaux types d’arme et de faire justement l’arme qui sera demandée sur le marché», – a noté le directeur général du consortium «Kalachnikov» Alexeï Krivoroutchko.

On élabore aujourd’hui dans les entreprises du consortium la cinquième génération d’arme automatique militaire et civile russe. Avec cela, on maintient le flux de production des générations antérieures de mitraillettes, de fusils de chasse et de carabines sportives à canon lisse et rayé et il est réalisé également régulièrement les commandes des unités spéciales des structures de force.