Il faut investir dans les marques industrielles

Il faut investir dans les marques industrielles

 

Une discussion sur le rôle des communications stratégiques dans le contexte global de compétitivité du business russe a eu lieu durant le Forum international économique de Saint-Pétersbourg. Le directeur général de la Corporation d’état Rostec Sergueï Tchemezov a participé à la session.

La nécessité de créer et de renforcer les marques intérieures comme actifs des sociétés a été abordée durant la rencontre. Le directeur général de la Corporation d’état Sergueï Tchemezov a expliqué, à l’exemple du rebranding de Rostec, la notion actuelle de « marque » par rapport aux corporations industrielles.

La marque est un actif qui permet de gagner de l’argent. Dans l’industrie globale, en particulier dans la construction de mécanique, c’est un des facteurs clé de la compétitivité.

La marque est un actif qui permet de gagner de l’argent

Sergueï Tchemezov, dirigeant de Rostec

Un portefeuille important de marques est aujourd’hui concentré dans la corporation et certaines d’entre elles sont déjà connues dans le monde entier : КAMAZ, LADA, «Rosoboronexport», «Hélicoptères de Russie» et bien sûr «Kalachnikov».

«Nous nous occupons actuellement activement de la promotion de nos holdings, et nous sommes notamment concentrés aujourd’hui dans le renouveau de la marque « Kalachnikov», - a noté Sergueï Tchemezov.

Le dirigeant de Rostec a appelé les leaders des sociétés russes à faire attention à la nécessité de travailler avec les marques et il a rappelé que Rostec est prêt à collaborer et à faire partager son expérience.

«Les communications et la marque influencent de plus en plus la formation de la valeur ajoutée d’une production», - a souligné Sergueï Tchemezov.

Les communications et la marque influencent de plus en plus la formation de la valeur ajoutée d’une production

Sergueï Tchemezov, dirigeant de Rostec

Le premier adjoint du président du gouvernement de la FR Igor Chouvalov après avoir participé à la discussion, a noté qu’il est nécessaire de créer en Russie des marques territoriales fortes.

«Nous devons apprendre à parler dans un langage accessible afin de pouvoir faire la promotion de notre produit. Il faut présenter ce que les autres n’ont pas et alors la Russie sera intéressante», - a expliqué Igor Chouvalov.

Il a rappelé qu’il apparait aujourd’hui en Russie des marques de régions comme par exemple le Tatarstan et Kazan qui sont très connus dans le monde entier. «Le gouvernement a un programme pour le championnat du monde de football qui comprend 11 villes. Il sera créé des marques répondant à l'image de ces villes», - a indiqué Igor Chouvalov.

Dans les conditions actuelles, quand les paramètres techniques et de prix sont identiques, l’image formée par la marque occupe le premier plan

Sergueï Tcemezov, dirigeant de Rostec

A son tour, Sergueï Tchemezov a souligné que le rebranding de Rostec est un élément important du développement de la société. on peut considérer comme une réussite ce que font les collaborateurs de Rostec, et ils le font avec fierté.

Le directeur général de Rostec a cité comme exemple de relation des personnes vis-à-vis de leur production les collaborateurs d’AVTOVAZ qui sont tellement fiers de l’image de leur entreprise qu’ils demandent de punir ceux qui imaginent des anecdotes sur les voitures LADA. «Ils sont patriotes et ils soutiennent réellement leur marque», - a ajouté le dirigeant de la Corporation d’état.

Sergueï Tchemezov est d’accord avec le fait que la qualité de la production doit toujours être élevée et c’est seulement ainsi que la marque sera importante. Le directeur général a souligné : pour que la marque apparaisse réellement il faut investir de l’argent et montrer que c’est une production de qualité afin que l’on achète. Rostec produit une large ligne de production de pointe. Et dans les conditions actuelles, quand les paramètres techniques et de prix sont identiques, l’image formée par la marque occupe le premier plan.

En conclusion de la discussion, Sergueï Tchemezov a souligné que Rostec sera la première société russe qui a l’intention d’évaluer publiquement sa marque. Il a ajouté qu’il est exact qu’il faille pour cela de l’argent et du temps.