Joukovski – ville scientifique de Russie

Joukovski – ville scientifique de Russie


C’est justement à Joukovski au début des années 90 que le mouvement «Union des villes scientifiques de Russie» à vu le jour et c’est justement ici que le terme de «naoukograd (ville scientifique)» est apparu. En 2007, la «ville  tournée vers le ciel», comme l’appellent ses habitants, est devenue la douzième ville scientifique de Russie.

Compte tenu de sa célébrité mondiale, la ville de Joukovski a toujours été historiquement une ville scientifique, un centre russe de l‘industrie aéronautique et de la radio-électronique.

Toute l’histoire de la ville est liée aux avancées dans le domaine de l’aviation et de l’aérospatiale. En étant avant tout une ville de l’aviation, Joukovski a participé activement aux programmes spatiaux. Sergueï Pavlovitch Korolev, fondateur de l’aérospatiale pratique, a travaillé longtemps à Joukovski sur le territoire de «Institut de recherches aéronautiques М.М. Gromov». Le premier cosmonaute Iouri Gagarine y a suivi sa préparation.

Aujourd’hui, en disposant d’une puissante base scientifique et d’un aérodrome d’essai unique, l’IRA réalise le test des modèles expérimentaux d’appareil aéronautique et spatial, ainsi que la certification des appareils aéronautiques. Depuis 1993, il est réalisé tous les deux ans sur la base de l’IRA un des forums aéronautiques les plus importants du monde – Salon international de l’aéronautique (MAKS).

MAKS a commencé son histoire durant l’été 1992 quand il y a eu sur l’aérodrome de l’IRA le «MosAéroShow» qui est devenu la première exposition aéronautique de Russie. Le show a réuni plus de 200 entreprises étrangères. L’exposition est devenue internationale dès l'année suivante grâce à ce succès et elle a acquise le nom actuel - MAKS.

Les entreprises de Joukovski ont participé à l’élaboration d’appareils spatiaux nationaux connus. Par exemple, les spécialistes de «l’Institut de recherches scientifiques Equipement aéronautique» ont élaboré des ensembles d’appareils pour équiper les postes de travail de l’équipage d’appareils aérospatiaux, y compris de la station «Mir», de la station internationale aérospatiale «Alfa» ainsi que du vaisseau «Bouran».

Même la cabine du «Bouran» a été élaborée par les effectifs de «l’Usine de construction mécanique expérimentale V.M. Myasishev» et les recherches expérimentales ont été réalisées dans les tubes aérodynamiques du plus grand centre mondial de science aéronautique «TSAGI prof. N.Е. Joukovski» (TSAGI). Outre l’activité dans le domaine de l’aérodynamique, de la dynamique de vol et des systèmes de commande, TSAGI réalisent ces dernières années des travaux actifs dans le domaine des nanotechnologies.

La SA de type ouvert «Institut de recherches scientifiques et de construction d’appareils V.V. Tikhomirov» à Joukovski est la première en Russie pour la création de systèmes de commande d’armes d’avions de chasse et de complexes antiaériens mobiles. Certains complexes antiaériens mobiles qui ont été élaborés dans l’entreprise n’ont pas d’analogues dans le monde pour leurs caractéristiques de combat. Grâce aux dernières élaborations, l’institut a remporté l’appel d’offres pour la création d’un système radar multifonctionnel intégré pour les chasseurs de cinquième génération.

La ville continue son développement dans le secteur de l’aéronautique. Un des derniers projets est la création à Joukovski du Centre national de construction aéronautique (CNCA) qui a été fondé par Rostec et par la Corporation unie de construction aéronautique (CUCA).
Ce centre est prévu pour permettre le développement de la construction aéronautique et des secteurs mixtes en Russie, ainsi que pour moderniser les anciens et créer les nouveaux objets d’infrastructure de transport, d’ingénierie et sociale. L’accord de coopération entre Rostec, CUCA et le gouvernement de l'oblast de Moscou a été signé en 2008. La FGUP (entreprise publique) TSAGI les a rejoints plus tard.

L’ensemble des mesures dans le cadre de ce projet est aujourd’hui pratiquement fini. «Institut de recherches aéronautiques M. М. Gromov» et «l’Usine de construction mécanique expérimentale V.M. Myasishev» ont été privatisés et transmis au CUCA. La SA de type ouvert «Complexe de transport et d’exposition «Russie», qui est une «filiale» cent pour cent de Rostec pour la réalisation des tâches statutaires.

Le projet CNCA se compose de plusieurs aspects: développement de l’IRA М. М. Gromov, le TVK, ainsi que la question la plus importante et activement discutée – le développement de l’aérodrome Ramenskoe. Rostec propose la création sur l’aérodrome d’un cluster aéronautique complet où il sera basé des transporteurs bon marché. Ainsi, le célèbre aérodrome expérimental Ramenskoe deviendra bientôt le quatrième aéroport du nœud aérien de Moscou. L’installation conjointe de l’aviation expérimentale, d’état et civile y est prévue avec la possibilité de réaliser toutes les orientations mixtes de l’activité aéronautique.