Cercles d’ingénierie pour enfants d’AVTOVAZ

Cercles d’ingénierie pour enfants d’AVTOVAZ

 

Les cours dans les cercles artistiques techniques pour enfants organisés par AVTOVAZ ont commencé dans 24 écoles du district d’Avtozavodskyi de Togliatti ainsi qu’au collège de construction de machines de Togliatti, indique SmartNews. 78 cercles techniques fonctionnent au total dans la ville. Tous les enfants peuvent fréquenter ces cours gratuitement.

On propose aux élèves du collège de réaliser une modélisation (maquette) d’appareil. Les écoliers reçoivent un enseignement sur le plastique, sur l’informatique, sur le graphique sur ordinateur, sur la création de modèles graphiques, sur les voitures. Le choix est grand – les enfants peuvent étudier la modélisation technique et d’avions, la menuiserie, le travail de tourneur.

Les écoliers de tous âges pourront faire de l’art technique : une partie des cercles est dirigée vers les enfants – écoliers d’âge jeune et moyens, une partie – vers les élèves des dernières classes. On est certain chez AVTOVAZ que ces cours seront intéressants pour non seulement les garçons mais aussi pour les filles.

«L’expérience a montré que beaucoup de filles, en particulier d’âge scolaire jeune, fréquentent avec plaisir les cercles d’orientation technique. Ainsi, les représentantes du sexe faible fréquentent les cours de modélisation technique initiale et de radio-électronique. Bien qu’une série de cercles ne soit pas prévu, bien sûr, pour elles. Par exemple, les cours de modélisation d’appareils aériens sont fréquentés exclusivement par des garçons et des jeunes garçons», — a indiqué l’ingénieur pour le travail avec le personnel du service des projets et des événements pour les jeunes d’AVTOVAZ Elena Tsetskhladze.

Ce qui est particulièrement important est que ces cercles soient visitables gratuitement. Les matériaux consommables pour les travaux des enfants est la seule chose que les parents doivent payer.

Le développement chez les enfants de la pensée technique artistique est considéré dans la ville comme une orientation prioritaire. «Il existait du temps de l’Union Soviétique dans la ville un réseau développé de cercles pour enfants d’orientation technique. Durant les années de la Perestroika et après, le système a été détruit. Et maintenant il faut pour le reconstruire faire beaucoup d’efforts. Que se passe-t-il donc ? Tous les enfants chez nous chantent et dansent. Personne ne leur apprend à penser et à faire quelque chose d’utile avec leurs mains. Les capacités de construction et la pensée dans l’espace ne sont pas développées chez les enfants», — a noté le dirigeant du cercle de modélisation technique Irina Chadskikh.

Les enfants et les pédagogues considèrent que la renaissance du système des cercles techniques pour enfants aidera à résoudre une série de tâches : distraire les enfants de l’ordinateur, les aider à acquérir de connaissances utiles, les aider à choisir une future profession.

«Que faisons-nous durant nos cours ? Nous construisons, nous préparons et nous fabriquons des maquettes d’avions. Mais ce n’est pas le plus important. Nous aidons avant tout les jeunes à devenir des hommes. Ils acquièrent les savoir-faire nécessaires pour la vie : comment percer un trou, comment scier un morceau de bois, comment coller ce qui est cassé. En créant des maquettes d’avion volant, ils commencent à comprendre comment un moteur est construit, comment fonctionne le système d’arrivée de carburant, comment lire et faire un dessin technique. Ils acquièrent les savoir-faire de spécialités comme menuisier, fraiseur, estampeur, tourneur et même constructeur. On peut dire que nous donnons une éducation technique initiale complète. Cela aide les enfants à savoir ce qu’ils veulent devenir dans le futur», — a indiqué le dirigeant du cercle de modélisme d’avions Vladimir Strakhov.

Même si un enfant choisit après l’école une spécialité humanitaire, les connaissances apprises dans les cours lui seront tout de même toujours utiles. On enseigne en effet dans les cercles techniques non seulement des savoir-faire pratique mais aussi on essaye de développer chez les enfants une pensée artistique.

«Notre cercle est visité par des jeunes écoliers des 1ère et 5ème classes. Il est encore tôt pour dire ce qu’ils seront – des physiques ou  des lyriques. Il n’est cependant pas trop tôt pour développer chez eux la pensée de l’espace, la capacité d’imaginer et de réaliser ce qui a été pensé. Imaginez : un enfant arrive et dit qu’il veut faire un bateau en papier, une voiture ou un palais. Il doit apprendre à travailler avec les schémas, comprendre la description, construire des maquettes. Est-ce que cela lui sera utile dans le futur ? je n’en doute pas», — note Irina Chadskikh.

АVTOVAZ est un des plus importants fabricants de voitures de tourisme en Russie et en Europe de l’Est. L’entreprise est le principal employeur de la ville de Togliatti de la région de Samara. Le nombre de collaborateurs est d’environ 68 mille personnes.