16 oct. 2017

Rostekh lance une production en série d'équipements pour protéger les médicaments contre la falsification

 

Dans le cadre du développement de la santé «numérique», la Société d'État Rostec lance la production en série d'équipements pour l'étiquetage des médicaments. Les technologies introduites permettront de contrôler l'origine des médicaments et de détecter les produits contrefaits de mauvaise qualité dans  les rayons des pharmacies – grâce au symbole de protection spéciale sur l'emballage.

"En 2018, il est prévu de mettre sur le marché jusqu'à 1200 ensembles différents d'équipements de marquage pour les fabricants pharmaceutiques et les distributeurs de produits de marquage. Le volume des investissements dans le projet dépasse 20 millions d'euros ", a commenté Sergueï Koulikov, directeur industriel de la Grappe radioélectronique de la Société d'État Rostec.

Actuellement, les équipements étrangers, dispendieux et coûteux à exploiter, sont utilisés pour l'étiquetage des médicaments.

"Nous localisons les technologies de pointe et organisons en Russie la production d'équipements qui aideront l'Etat à lutter contre la falsification de médicaments. Ce sont des décisions du niveau européen qui seront environ 40% moins chères que les analogues étrangers. Le processus de création et de test des échantillons pilotes ainsi que la formalisation de la documentation de conception est terminée. Le début de la production en série est prévu pour décembre 2017 ", a déclaré Sergueï Sakhnenko, directeur général du conglomérat Automatika.

L'étiquetage obligatoire de tous les médicaments sera introduit du 1er janvier 2019. Depuis le 1er janvier 2017 l'étiquetage des produits médicaux en Russie est effectué sur une base volontaire, à titre expérimental.