05 oct. 2016

Rostec développe des lasers destinés à détruire les cellules cancéreuses

 

«Roselectronika» développe des lasers à cascade quantique semi-conducteurs dans la gamme infrarouge de 2 à 5 microns. Cette technologie sera utilisée pour la destruction sélective de cellules cancereuses et lors de la cicatrisation des plaies, ainsi que dans les communications optiques et spatiales, la spectroscopie moléculaire à haute résolution et l'analyse spectrale des gaz à haute sensibilité.

Les lasers semi-conducteurs IR seront largement utilisés dans la médecine, en particulier pour améliorer la précision du diagnostic des maladies, ainsi que pour la destruction sélective des cellules cancéreuses et lors de la cicatrisation des plaies. De plus ils peuvent être utilisés dans la communication optique et spatiale, la spectroscopie moléculaire à haute résolution, l'analyse spectrale des gaz à haute sensibilité, en particulier, en volcanologie, pour contrôler les émissions atmosphériques, ainsi que dans les processus technologiques à grande vitesse.

« Actuellement, nous effectuons une partie fondamentale de la conception et nous choisissons le domaine d'application qu'il faut développer en termes de demande potentielle », explique Igor Kozlov, le directeur général de « Roselektronika ». Selon lui, discuter les délais est encore trop tôt.

La création de lasers à infrarouge, fonctionnant de manière efficace à température ambiante et en mode continu, est compliquée en raison d'une forte prédominance des procédés de recombinaison non radiative des porteurs non équilibrés sur le processus de recombinaison radiative. En outre, les lasers à infrarouge perdent beaucoup d'énergie du fait de l'absorption intrabande des rayonnements.

Deux concepts de lasers infrarouges ont été proposés pour résoudre ces problèmes : des lasers à cascade quantique à transitions inter-sous-bandes et des lasers à transitions interbandes à base d'hétérostructures semi-conductrices avec puits quantiques et superréseaux.

Les lasers à cascade quantique sont des hétérostructures en couches comprenant des zones plus actives dans lesquelles des photons sont émis et des zones d'injection à travers lesquelles les transporteurs passent à la prochaine zone active.