09 nov. 2014

Le dirigeant chinois est devenu le premier propriétaire d’YotaPhone 2

 

Vladimir Poutine a remis au leader chinois Xi Jinping le nouveau Smartphone national – YotaPhone de deuxième génération dans le cadre des événements ayant lieu au sommet de l’APEC à Pékin.

L’YotaPhone de deuxième génération est le nouveau Smartphone de la société russe d’Yota Devices, dont 25% appartient à la Corporation publique Rostec. Le nouveau Smartphone possède deux écrans et il possède un ensemble unique de fonctions, et la version spéciale du Smartphone comprend en soi un système de protection des données élaboré par des ingénieurs nationaux  ce qui rend le téléphone unique avec son niveau de sécurité. De même, les spécialistes russes ont élaboré l’architecture et le design du nouveau dispositif, il contient dans le téléphone plus d’une dizaine de technologies brevetées.

Le choix d’un YotaPhone comme cadeau au leader chinois est le symbole et le résultat de la coopération réussie des deux pays dans la sphère des technologies de pointe.

Yota Devices est le propriétaire des Know-how et des brevets de propriété intellectuelle. La société a élaboré et a mis au point la fabrication en série du Smartphone, et les spécialistes chinois, leaders dans le domaine de la microélectronique, ont réussi à réaliser ce que les ingénieurs russes ont imaginé, à organiser la fabrication du cycle complet et à garantir la qualité du dispositif grâce à l’utilisation de composants de qualité chinois et à l’assemblage selon les standards les plus élevés.

« Il se développe en Russie sous l’égide de Rostec un nouveau business globalisé dans le secteur de l’électronique de bien de consommation. Il est impossible de créer dans les conditions de globalisation un produit compétitif de niveau mondial dans le cadre d’un pays, il doit être utilisé dans sa conception les meilleures pratiques des sociétés internationales. Toutes les solutions intellectuelles – conception, élaboration, design, architecture du dispositif sont russes dans le nouveau YotaPhone. Il y a en Russie un centre de valeur ajoutée », – a noté ke directeur général de Rostec Sergueï Tchemezov. 

Selon Sergueï Tchemezov, il a été mis en place dans le cadre de l’élaboration du Smartphone Yota Devices un large réseau de coopération avec les principaux fabricants mondiaux de composants. « Grâce à la coopération avec les partenaires chinois, le téléphone a conservé une haute qualité et un prix compétitif ce qui le rend attractif pour le marché. C’est pour cela que dans l’ensemble le nouveau Smartphone est un produit globalement innovant », – a souligné le dirigeant de Rostec.

En trois ans Yota Devices s’est transformée d’une petite startup en un business global possédant des bureaux dans le monde entier et élargissant en permanence sa géographie des ventes. Durant cette période, la société a pu organiser la vente du Smartphone de première génération dans plus de 20 pays.

« La décision du président russe Vladimir Poutine de remettre au dirigeant chinois Xi Jinping un YotaPhone est une très haute évaluation de notre produit. Yota Devices est une jeune société russe qui se développe rapidement et qui construit un business global. La Chine est pour nous le plus grand marché potentiel de distribution, notre bureau y a été ouvert récemment, – a noté le directeur général d’Yota Devices Vladislav Martynov. – Nous apprécions hautement la coopération avec les partenaires chinois. Dans le cadre de l’élaboration du premier YotaPhone nous avons réussi à mettre au point une coopération internationale efficace avec la participation des principaux  fabricants mondiaux de composants, y compris de Chine ».

La sortie de la nouvelle génération d’YotaPhone aura lieu en Russie en décembre 2014 simultanément avec le début des ventes. Ensuite, les ventes commenceront en Europe et au premier trimestre 2015 le téléphone apparaitra sur les marchés chinois et des pays de l’Asie du sud-est.
Le développement des relations avec la Chine est une des orientations prioritaires du travail de la corporation Rostec. La corporation a signé plusieurs accords avec des corporations publiques chinoises, y compris avec « Poli Group », la corporation des technologies électroniques « CETC », « Sinvaï Telecom Enterprise Group », CASIC, la corporation sciences et techniques aérospatiales CASC et avec d’autres.

Un des projets les plus importants de ces derniers temps a été l’accord avec la corporation « Shanhay », le plus important fabricant mondial et distributeur de charbon. L’accord permettra de résoudre entièrement la tâche pour le développement de l’infrastructure industrielle de Sibérie et de l’Extrême Orient, le volume total des investissements dans les projets sera de jusqu’à 10 milliards de dollars.

On développe des projets orientés vers la conquête conjointe par Rostec et ses partenaires chinois de nouveaux marchés. La corporation publique et la plus importante corporation de construction de machines chinoise SINOMACH ont conclu un accord de base sur la création d’une société d’étude conjointe avec un grand volume d’investissements de 10 milliards de dollars dont la sphère d’intérêts sera entre autre de pénétrer les pays de la CEI, d’Afrique et d’Amérique Latine.