La Corporation Publique Rostec

Etablie pour encourager le développement, la production et les exportations de produits de fabrication high-tech


Russian Technologies Corporation (Rostech) est une association professionnelle de fabrication russe, composée de 700 entreprises dont 22 sont directement gérées, et de 14 holdings, dont 5 s’orientent sur les produits civils de fabrication, et dont 9 fabriquent actuellement des produits pour la défense. Les entreprises de Rostech se trouvent dans 60 régions russes. Les produits de l’association sont exportés dans plus 70 pays dans le monde.

Gammes commerciales

Combinant les technologies et installations de production, uniques à sa structure, ainsi qu’une grande partie du potentiel scientifique de la nation, Russian Technologies a réussi à devenir un partenaire fiable du gouvernement russe, dans le domaine du développement d’industries manufacturières poussées par l’innovation. L’association travaille de façon active dans les gammes commerciales suivantes :

. Fabrication automobile
. Aviation / fabrication d’avions
. Fabrication de moteur
. Métaux (métallurgie)
. Construction
. L’optique
. Composite et autres matériaux structurels et techniques modernes
. Matériel médical
. Produits pharmaceutiques
. Biotechnique industrielle
. Composants électroniques pour radios
. Instrumentation et techniques
. Informatique et télécommunications
. Fabrication d’outils pour machines et matériel de fabrication pour améliorer l’industrie
. Fabrication d’armes et de matériel militaire

Les objectifs de l’association

. Faciliter la conception, la fabrication et les exportations de produits high-tech
. Soutenir les fabricants et concepteurs de produits industriels high-tech, sur les marchés domestiques russes et internationaux
. Améliorer la technologie utilisée dans les locaux de fabrication
. Améliorer la main d’œuvre qualifiée et scientifique de la nation
. Etablir une coopération entre les sociétés russes de fabrication et les grandes sociétés internationales

Les fonctions capitales de l’association

. Promotion et vente de produits industriels high-tech, sur les marchés domestiques et internationaux
. Participation à la mise en œuvre de la politique gouvernementale, dans le domaine de la coopération militaire et technique, entre la Russie et les nations étrangères, ainsi qu’au programme d’armement du gouvernement  
. Améliorer les investissements, dans le but de créer des échantillons de la production industrielle high-tech
. Publicité, marketing (notamment les salons), participant à la démonstration et à la présentation d’échantillons de la production à but mixte (matériel), militaire et civile, en Russie et en dehors
. Faciliter et mener les recherches appliquées, dans les domaines scientifiques et technologiques prometteurs
. Mise en œuvre et création de techniques dernier cri, afin d’améliorer le niveau des concepts domestiques, d’amenuiser les temps et les coûts de création de nouveaux produits
. Faciliter le commerce étranger de matériel militaire

Projets

. Russian Technologies Corporation et Pirelli Group, ont signé un mémorandum de modalités capitales pour l’établissement d’une co-entreprise, afin de fabriquer des pneus pour les voitures à usages domestique et commercial en 2008. A l’origine, les protagonistes prévoyaient de construire une usine de fabrication de pneus spéciaux à Tolyatti, cependant, les plans ont été ensuite revus. Il fut décidé en 2011, d’organiser la production de pneus dans les locaux du holding privé, ZAO Sibur, desquels les usines Kirov et Voronezh Tire ont été achetées. Le montant total du patrimoine ayant contribué à la co-entreprise, fut de 222 millions d’euros. Les protagonistes sont actuellement en train d’améliorer les locaux de production, qui devraient leur permettre d’augmenter la production annuelle de l’usine de fabrication de pneus Voronezh, de 2 millions de pneus en 2012, à 4 millions de pneus en 2014. L’usine Kirov produira environ 6,5 millions de pneus par an. Par conséquent, la co-entreprise produira annuellement, 22 millions de pneus pour voitures à usages commercial et domestique (notamment des camions et vans) dès 2014, dégageant plus de 500 millions d’euros.

. En février 2008,  Russian Technologies, la société privée OAO AvtoVAZ et Renault, ont signé un accord de partenariat stratégique, vivement promu par Russian Technologies.  L’accord a entrainé une procédure de restructuration de grande envergure chez le fabricant automobile russe : les représentants de Renault se sont joints à la direction d’AvtoVAZ, et l’action de la société a été répartie entre les membres du consortium. La société française a reçu une part bloquée d’AvtoVAZ : 25 % plus une part. Renault et AvtoVAZ ont signé un accord supplémentaire en 2009, concernant lequel Renault a apporté des actifs à titre d’investissement dans le projet, notamment le transfert de technologies, matériel de fabrication, ainsi que le savoir-faire, les grandes connaissances et une expérience équivalant à un total de 240 millions d’euros. La contribution a aidé AvtoVAZ à améliorer sa chaîne de production, et à la préparer pour la production des automobiles Nissan et Renault, ainsi que de nouveaux modèles Lada créés grâce à l’innovation d’outremer. Ainsi AvtoVAz devrait dégager de nouveaux des bénéfices et aider Lada, Renault et Nissan à demeurer les leaders du marché russe. L’alliance Renault-Nissan ayant commencé en 2011, en était aux pourparlers d’achat d’une part majoritaire du fabricant automobile russe, avec les actionnaires d’AvtoVAZ – Russian Technologies et Troika Dialog.  Les parties sont arrivées à un accord préliminaire en mai 2012, destiné à établir une CE qui contrôlerait 74,5 % d’AvtoVAZ. Il fut ensuite entendu que l’alliance Renault-Nissan recevrait 67,13 % des parts de la co-entreprise. Les accords légaux devraient être finalisés en décembre 2012, et les parties de la CE devraient racheter la part de Troika Dialog dès 2014.

•  VSMPO-Avisma se sont entendues avec Boeing, en 2006 pour établir une co-entreprise portant sur des machines de façonnage du titane pour les avions de ligne Boeing 787 Dreamliner, et les avions de ligne russes, signant un accord officiellement en vigueur en 2007. La production a commencé à UralBoeingManufacturing,  les installations les plus avancées au monde, établies grâce au soutien de Russian Technologies.

. En juillet 2008, Russian Technologies a signé un accord avec Metalloinvest Holding, afin d’établir une co-entreprise, destinée à développer le gisement de cuivre d’Udokan, dans la région Chita, s’ils remportaient les droits de développement. Le gisement d’Udokan est estimé à 20 millions de tonnes de cuivre, parmi 1,3 milliards de tonnes de minerai, équivalant à 30 % de toutes les réserves explorées en Russie. En septembre, l’offre faite par Makhailovsky GOK (qui fait partie de Metalloinvest Group) a été choisie. Mi 2012, les travaux préparatoires dans le cadre de l’exploitation initiale d’Udokan, étaient en cours. Le programme actuel prévoit de lancer la production de cuivre au plus tard en juin 2014.

. Russian Technologies, détenue par le gouvernement, a acquis 25,1 % de WiMAXHoldingLtd le 11 novembre 2008 ; la société est le principal actionnaire de Skartel, qui gère le réseau Yota WiMAX.

. En novembre 2009, Russian Technologie et Thales, ont signé un mémorandum de partenariat et de coopération dans le cadre des systèmes électroniques aérospatiaux et de la défense. Ce document régit les relations entre les deux organisations, dans le domaine et l’échange et de l’utilisation commune de techniques avancés des industries de la défense et civile. Les parties ont décidé de développer leurs relations en 2010, signant un autre accord de coopération, envisageant l’organisation d’une co-entreprise pour le codéveloppement, la coproduction, et le coSAV de matériel de contrôle du trafic aérien et de l’avionique modulaire des avions civils. La CE fut établie autour de Vologda Optics et de Mechanical Plant, et détient la License de production des imageurs thermiques Catherine-FC et Catherine-XP, ainsi que de l’imageur thermique / binoculaire multifonction et portatif Sophie-MF.

. En 2010, La société privée OAO Russian Helicopters, faisant partie de Russian Technologies, a signé un accord avec AgustaWestland, faisant partie de Finmeccanica, destiné à établir la coentreprise OAO HeliVert, qui permettra d’assembler les hélicoptères AW139 sur le site de la nouvelle usine de Tomilino ; une ville de la région de Moscou. Les parties ont décidé de plus amplement coopérer en 2012, signant un accord préliminaire sur le codéveloppement, la coproduction, et le comarketing d’un hélicoptère dernier cri de 2,5 tonnes, à un seul moteur.

En outre, Russian Technologies Corporation participe activement à l’amélioration de la coopération avec d’autres partenaires internationaux et de grandes sociétés d’énergie et de transport russe, groupes de fabrication, agences gouvernementales, autorités gouvernementales régionales, locales et les régions russes.